A la rencontre des refugiés tibétains à Dharamsala

Pour arriver à Dharamsala, j’ai du prendre la meme route dangereuse qui m’avait conduit à Chopta, mais en sens retour, jusqu’à Rishikesh. Etonnement, j’ai apprécié la route retour en transport public, et j’ai réussi à dormir et me relaxer malgrès l’altitude impressionnante des montées et descentes en bus, des routes cassées sur 12 heures, etLire la suite « A la rencontre des refugiés tibétains à Dharamsala »