Non classé

Le voile


C’est en voyageant à travers le monde, c’est en découvrant l’autre et par la même occasion moi-même, que je me suis souvent interrogé sur les causes de la pauvreté et d’autant de disparités dans le monde moderne. Et pourquoi, ces mêmes inégalités existent également dans mon propre pays, la France. Et comment ces inégalités ont causés le chaos entre les citoyens.
Les favorisés ont accès à la santé, l’éducation, tous les biens et pensent par conséquent être à l’abri de toute misère, se réfugiant dans leur confort matériel, mais c’est ne pas comprendre le lien commun que nous sommes UN, et que, ce qui affectent les uns automatiquement affectent les autres. Imaginons que j’ai une jambe cassée, évidemment que cela va affecter le reste de mon organisme. Donc si l’ensemble de la planète est une même entité, forcément trop de misère engendre un déséquilibre à tous les niveaux, riches ou pauvres inclus.
Alors pourquoi subsiste encore cette ignorance dans nos sociétés modernes ?


Grande est notre faute!


Si la misère des pauvres, n’est pas une cause naturelle, mais vient bien de nos institutions, alors comment peut-on se représenter dans une société dite moderne ?


A la manière dont le président, le parlement gèrent les lois de société et réparent les injustices, de la même manière cela devrait permettre le respect des droits humains, mais non, car il y a bien une loi de l’inégalité sociale devant l’accès à la santé, l’éducation, la protection devant la vie et la mort. Il y a bien un lien de causalité entre la misère, la maladie et ce sont les institutions, les lois, l’absence du respect des droits humains qui sont la cause de la misère et des déséquilibres.
De même pour les catastrophes dont nous avons tendance à penser qu’elles sont d’origine naturelles, et qui sont en réalité, des catastrophes de cause humaine, comme les feux dont j’ai été témoin en Indonésie, en France et au Portugal au fil des années, les assèchements de rivières, la sécheresse et le changement climatique. La vraie cause sont nos institutions et nos sociétés ce que les scientifiques ont déjà démontré.
Certaines maladies dites “naturelles” sont souvent créent par des groupes de recherches dans le but de trouver un vaccin, ou un remède pouvant générer beaucoup de profits. Et tous ces cas, sont des exemples parmis tant d’autres, du système ancien dans lequel nous vivons, qui crée une rupture dans nos sociétés, qui crée de la misère pour le confort de très peu.


Pour combien de temps encore ?


C’est étrange de voir toutes ces avancées technologiques, ces avancées dans le domaine de la communication, les découvertes spatiales, biologiques, chimiques et de voir que l’humanité est toujours dans ces erreurs du passé et n’avance pas.
Penser que les défaillances des défavorisés n’affectent pas les autres classes sociales, c’est vivre dans l’ignorance, car ce qui affaiblit une partie de l’humanité affaiblit tout le collectif, au lieu d’être une nation plus unie, forte et efficace, comme des personnes matures qui vivent ensemble.
L’histoire humaine est vieille de plusieurs milliers d’années et nous nous regardons les uns les autres avec des regards superficiels, comme si nous n’avions rien appris durant tous ces millénaires d’interactions, que nous sommes simplement humains. Que sous nos peaux de couleurs différentes, il y a des désirs semblables, des rêves communs, des univers tourbillonnants de pensées, des éclairs de lumière et une éternel éclosion pour la vie.


Avoir cherché le sens de la vie, ma seule conclusion est banale est c’est que nous sommes humains, la vie est sacrée et c’est la seule vérité absolue à découvrir. Donc pourquoi chercher le conflit, faire des guerres de nations, de religions, de sexe…
Cette découverte banale que la vie est sacrée et qu’elle doit être honorée, cette simple réalisation est la plus merveilleuse qui me soit parvenue, car alors elle m’a permise d’apprendre et ressentir ce que c’est d’être une femme sacrée et que c’est ce qu’il nous faut à tous pour apprendre que la liberté est vraiment l’avenir de notre commencement de vie commune.


La liberté personnelle, d’être en bonne santé, d’avoir des privilèges est une bénédiction et un pouvoir afin d’apporter cette même liberté aux autres afin de faire reculer la discrimination.
Le pouvoir de liberté individuel commence maintenant et plusieurs groupes offrent des cours gratuits afin de lire ses droits, se les approprier comme Amnesty International, sur leur site officiel. C’est notre droit de naissance d’exister, de se sentir en paix chez soi sur Terre.

This is to understand the true freedom and ethical power that should develop in humanity. How to
respect the culture of each culture, each country and how to reveal the contradictions motivated by groups
of people, who break these principles of ethical freedom so that everyone acts?

One enters into ethical power already by oneself, when one feels one’s own identity, one’s need of freedom
and affirmation, to which one adds a will of the freedom of “the other”; this « self » which is the extension of our being and which is defined by « the other ».

« I want by my own freedom, that your freedom be ». This is the only truly achievable ethical principle, and not to explain to the other what he should do. This is achieved by going towards the other, allowing him to be free, listening to him, to dialogue and to build together a common freedom.

It is by traveling around the world, discovering the other and at the same time myself, that I have often wondered about the causes of poverty and the many disparities in the modern world. And why, these same inequalities also exist in my own country, France. And how these inequalities have caused chaos between citizens. The privileged have access to health, education, and all the goods and therefore think to be safe from all misery. They take refuge in their material comfort, without understanding the common bond, that we are One. Imagine that I have a broken leg, obviously that will affect the rest of my body. So if the whole planet is a single entity, where necessarily too much misery can generate an imbalance at all levels, rich and poor included.

So why does this ignorance still exist in our modern societies?

Great is our fault!

If the misery of the poor is not a natural cause, but comes from our institutions, how can we imagine
ourselves in a so-called modern society?

In the way the president and the parliament manages the laws of society and redresses the injustices, it should in the same way allow the respect of human rights. But no, because there is a law of social inequality before the access to health, education, protection from life and death. There is a causal link between misery and disease. It is the institutions, the laws, the lack of respect for human rights that are the cause of misery and imbalances. Likewise for disasters that we tend to think of as being of natural origin, and which are actually human-made. These disasters, such as the fires I witnessed in Indonesia, France and Portugal in over the years, river dewatering, drought and climate change. The real cause is our institutions and societies which scientists have already demonstrated.
Some so-called « natural » diseases are often created by research groups in order to find a vaccine, or a remedy that can generate a lot of profits. And all these cases, are examples among so many others, of the
old system in which we live, which creates a break in our societies. This creates misery for the comfort of very few.

For how much longer ?

It is strange to see all these technological advances in the field of communication, the spatial, biological and chemical discoveries and to see that humanity is always in these errors of the past, and does not move forward.
To think that the failings of the disadvantaged do not affect other social classes is to live in ignorance, because what weakens part of humanity weakens the whole collective, instead of being a more united and strong nation, effective, like mature people who live together. Human history is thousands of years old, and we look at each other with superficial glances, as if we had learned nothing during all these millennia of interactions and that we are simply human. Under our
skins of different colors, there are similar desires, common dreams, swirling universes of thoughts, flashes
of light and an eternal blossoming for life.

Having sought the meaning of life, my only conclusion is commonplace. We are human, life is sacred and it is the only absolute truth to discover. So why seek conflict, in wars of nations, religion and sex … This banal discovery that life is sacred and must be honored, is the simple and most wonderful realization that has reached me. It allowed me to learn and feel what it is to be a sacred woman. This it is what we all need to learn, that freedom is really the future of our beginning of united life. Personal freedom, to be in good health and to have privileges is a blessing. The power to bring that same freedom to others and in order to reduce discrimination.

The power of individual freedom starts now. Several groups offer free classes to read our rights, to appropriate them as Amnesty International, on their official website. It is our birthright to exist and to feel at peace at home on Earth.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s